paysan

Une petite provinciale venue passer une journée à Paris me disait récemment: “Oh là là, Paris ça m’angoisse… Les gens font la gueule tout le temps et ils ont toujours l’air d’être pressé. Ils ont rien compris à la vie”. Je lui ai ensuite répondu très gentiment: “Tais-toi manante! Nous les parisiens nous sommes les seigneurs de France, et vous, les provinciaux, vous êtes nos sujets. Donne-moi toute ta récolte ou je fais raser la cahute qui te sert de maison séance tenante. Sans nous, vous en seriez encore à aller boire l’eau du puits, comme à la campagne”.

La campagne parlons-en. C’est simple, sur mon échelle de valeurs, la campagne est ce qu’il y a de pire juste après la province.
Selon Wikipedia:

La campagne est caractérisée par une faible densité, un fort couvert végétal et un emploi lié fortement au secteur primaire. Ses habitants sont appelés les ruraux.

Je vous fais la traduction:

  • “une faible densité”: il y a pas âme qui vive. Si t’es un mec, y a des chances pour que tu meurs puceau ou que tu finisses par épouser une vache. Si t’es une nana, tu finiras sans doute vieille fille.
  • “un fort couvert végétal”: on s’fait chier.
  • “un emploi lié fortement au secteur primaire “: t’as les pieds dans la merde toute la journée.
  • “Ses habitants sont appelés les ruraux”: on t’appellera “bouseux” ou “tas de purin” jusqu’à la fin de tes jours.

J’ai eu beau y réfléchir toute la journée, à part avoir du lait gratos à volonté, je n’ai pas trouvé un seul avantage à vivre à la campagne. Je vais donc tout de suite passer au gros du dossier: les inconvénients.

Vivre à la campagne, c’est dangereux. Quand j’étais petit, j’ai passé deux étés de suite dans une ferme. On m’avait dit: “Te pose pas trop de questions. Tu verras, les animaux vivent en pleine nature, tu pourras même jouer avec eux”. Conneries ouais! J’ai encore les marques des coups de bec de cette saloperie de poule qui m’avait poursuivi après que je lui eusse tiré la crête. Oui, “eusse tiré”, c’est encore une différence entre ceux qui vivent à Paris et ceux qui vivent dans la paille. Nous, on est allé plus loin que le CE2.

La campagne, c’est le paradis des rats et des cafards. Araignées, fourmis, moustiques, frelons, vers de terre, la campagne est un putain de terrarium géant, à cette différence prêt que ce n’est pas toi qui donne le manger à l’animal, c’est toi qui leur sert de quatre-heure. Et je vous parle pas des mouches géantes qui viennent la nuit pour pondre leurs oeufs dans votre bouche pendant votre sommeil! J’ai les preuves, je l’ai lu sur un forum.

La campagne, ça vous gagne. En voilà un bon slogan de merde. Je dirais même qu’il est à l’image des distractions que l’on peut trouver dans les petits villages de péquenots: vide-grenier, parties de bingo, pendaisons, enlèvements, meurtres, sorcellerie, magie noire, sacrifices… Vivre à la campagne, c’est vivre au Moyen-Age avec des ploucs.

Quant à l’hygiène… l’expression “cul-terreux”, ça vous dit quelque chose? C’est ce qui fait toute la différence avec les gens qui ont le cul propre.

14 Commentaires sur “Avantages et Inconvénients de Vivre à La Campagne”

  1. Tu as oublié qu’à la campagne, les toilettes sont dans une grange à 2km de la maison (facilement repérable en suivant les traces d’urine, de chiasse, de secretion vaginale et le sang des Mademoiselles).

    Avoir la diarthée à la campagne c’est faire un marathon avec son cul. Pas étonnant que tous les pays sous développés (donc des bouzeux qui vivent à la campagne) sont fort en athlétisme.

  2. Et moi qui vais déménager de ma ville pour la campagne …

    tu remues le couteau dan la plaie vieu sodomite !

  3. Merveilleux articles ! je proteste juste pour une chose : c’est vous, pourritures communistes et parisiennes, qui avez le monopole des cafards et autres blattes d’appartement ! :O /yerk

  4. Les cafards et les blattes c’est bon pour la digestion, c’est bourré de protéines et de calcium.

  5. exact! ils passent leurs temps à en bouffer dans les émissions sur la survie!

  6. Ça me fait marrer, un jour on m’a dit que la banlieu Orléanaise c’est la campagne.

  7. Orléans ça rime avec Néant, c’est quand même pas une coïncidence.

  8. Y’a des quartiers d’Orléans c’est Cs IRL. Sérieux. ^^

  9. Ouais ben va faire des photos d’elciars en pleine ville connard.
    La campagne c’est la nature, c’est la vie.

  10. t’as oublié que la campagne , c’est pas bourré de bagnoles qui POLLUENT l’air (ok c’est les vaches qui pètent a la place) et c’est donc pour sa qu’il vivent plus longtemps!

  11. Pour moi qui viens d’une petite ville au millieu de la campagne, ça me rappelle de mauvais souvenirs !
    Mais on pourrait aussi parler des inconvénients de vivre dans Paris et sa région. Les Parisiens sont froids, ils font la gueule, ils manquent d’humanité, ils sont menteurs, snobes, stressés, profiteurs, interressés, manipulateur…Et la ville de Paris : sale, polluée, triste, envahie par les sdf, les toxicos, les bourgeois, et les fientes de pigeons. Paris est la ville la plus laide du monde avec sa vieille tour eiffel affreuse en feraille…

  12. J’oubliais, les rats et les cafards y en a beaucoup à Paris, et y a aussi beaucoup de bruit !

  13. Woké Michel :clope: